Éditeurs, à vos classiques !

Connaissez-vous Platon ?

Platon c’est la Plate-forme de Transfert des Ouvrages Numériques mise en place par le Bnf depuis 2010 . Cette plate-forme sert d’intermédiaire entre les organismes agréés réalisant des éditions adaptées et les maisons d’édition.

À quoi ça sert ?

Depuis 2006, la loi n°2006-961 relative au droit d’auteur et aux droits voisins dans la société d’information – plus couramment nommée DADVSI – a mis en place quelques exceptions parmi lesquelles celle en faveur des personnes handicapées. Cette exception a pour objectif d’augmenter et « rafraîchir » l’offre d’ouvrages adaptés. Le système défini par cette loi permet également de limiter la dissémination des fichiers sources et de réduire les doublons grâce à la centralisation de la demande.

« En France, la part de la production éditoriale accessible, via au moins l’un des trois formats accessibles traditionnels, peut être estimée à moins de 5%. Cela représenterait au total moins de 30 000 titres, sur les 600 000 auxquels peut accéder le reste de la population. »
D’après l’étude réalisée par le ministère de la Culture et de la Communication sur Les modèles économiques de l’édition de livres accessibles (Décembre 2014).

Ça touche qui ?

Les ouvrages concernés sont des œuvres dont la date de dépôt légal est inférieure à dix ans et postérieure au 4 août 2006 (date d’entrée en vigueur de la loi).

Comment ça marche ?

Lorsqu’un organisme agréé souhaite une version adaptée d’un ouvrage, il interroge Platon sur la disponibilité ou non de cette version (À ce jour, la base de données de Platon ne concerne que les ouvrages traités par son intermédiaire, autrement dit, des titres parus depuis 2006. Les organismes œuvrant depuis longtemps à l’adaptation des œuvres possèdent leur propre base de livres adaptés.) Si celle-ci n’existe pas encore, il transmet une demande de fichier afin de la réaliser. Platon relaie cette demande à l’éditeur concerné qui doit alors, dans un délai maximum de 2 mois, déposer les fichiers sources de l’ouvrage sur les serveurs dédiés et sécurisés mis en place par la Bnf.

Et après ?

Votre mission, mais aussi votre devoir, en tant qu’éditeur est de répondre à la demande dans les délais. Mais pour que l’opération soit réussie, il faut aussi que vos fichiers soient exploitables. C’est pourquoi il est précisé de fournir des fichiers dans un « format standard ouvert » (les fichiers imprimeurs et les maquettes sont la plupart du temps sous licence Adobe et/ou Quark Xpress), mais chaque demande indique généralement le format souhaité. Une fois la version adaptée réalisée, les fichiers que vous avez prêtés sont détruits. Vous pouvez vous informer – depuis le compte que vous devrez ouvrir sur Platon –, de la nature des versions adaptées de vos titres et des organismes les ayant réalisées.

Conclusion

Pour participer activement et efficacement à l’inclusion des personnes handicapées et permettre à de plus en plus de lecteurs empêchés d’accéder à vos ouvrages, n’oubliez pas d’archiver vos fichiers sources et assurez vous que vos maquettes sont réalisées par des professionnels compétents.

Depuis de nombreuses années, le World Wide Web Consortium (W3C) établit les normes et standards du web pour une meilleure interopérabilité. C’est aussi dans cet objectif que travaillent l’International Digital Publishing Forum (IDPF) ou le consortium Readium (pour ne citer qu’eux) pour le livre numérique et plus particulièrement le format ePub. La conception d’ouvrages numériques requiert les mêmes exigences et use des mêmes « bonnes pratiques » que celle de tout contenu éditorial en ligne (sur internet) et comme ces « bonnes pratiques » prennent déjà en compte les normes d’accessibilité, vous avez bien plus de chances d’obtenir des fichiers impeccables ! Alors, imprimés ou numériques, pensez-y au moment de confier la conception de vos livres.

 

Articles récents

Catégories

Écrit par :

Attachée aux écrits et aux livres, curieuse des nouvelles technologies, motivée par une idée simple: rendre le livre accessible à tous.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *